AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ...
Voir le deal

Partagez
 

 Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden C. Sullivan

Messages :
52
Date d'inscription :
10/08/2014


Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden] Empty

MessageSujet: Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden]   Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden] EmptyMer 20 Aoû - 10:04

Eden Céleste Sullivan


   
 
Foxy ▬ 25 ans ▬ Métier ▬ Citoyenne londonienne ▬ London Citizen ▬ Pansexuelle ▬ Inventé ▬  FT Karen Gillan


 
Téméraire ▬ Déterminée ▬ Curieuse ▬ Impulsive ▬ Protectrice ▬ Rêveuse ▬ Jalouse ▬ Sanguine ▬  Malicieuse ▬ Intelligente  ▬ Séductrice ?


   
Dans la tête d'une rousse...




Eden, c'est cette jeune femme flamboyante que l'on peut croiser au détour d'une rue vivante de Londres. Dans ses yeux, dans son regard, on voit un feu ardent. En effet, un petit sourire semble toujours être caché aux coins de ses lèvres. En effet, Eden est une personne qui est d'un naturel léger et enthousiaste. Eden se laisse rapidement en emportée, et est capable de tout laisser tomber sur un coup de tête, juste car cela lui fait plaisir. Capable de quitter son travail si le patron d'en face lui plaît et lui propose un poste, capable d'embrasser une personne qu'elle connaît depuis seulement une heure.

Une fois qu'on a eu le malheur de rentrer dans son cercle proche, elle fera tout pour vous protéger. Tout. Cette jeune rousse ardente sort les griffes dès qu'on a le malheur de toucher ceux à qui elle tient. Même si vous faites la pire des erreurs, elle serais capable de revenir vers vous. En vous insultant royalement et vous giflant, mais au moins, elle reviendrait.

Mais il y a aussi d'autres facettes, dans cette personnalités assez intéressante. Un côté rêveur, en effet, Eden pourrait rester des heures éveiller la nuit, à lire un livre sur le rebord de sa fenêtre, ou à rêver de son avenir, ou de mondes imaginaires. Un esprit toujours actif, qui ne semble jamais prendre de repos. De plus, Vous vous en doutez sûrement, Eden défend ses convictions autant que ses amis. Notamment concernant la discrimination raciale et sexuelle, qu'elle ne comprends pas et déteste. Il n'est pas rare de la voir aux abords de manifestions, également.

On s'est souvent demandé, si derrière ce sourire sincère et un peu enjôleur, pouvait se cacher de vrais sentiments. Et bien oui, même si souvent, Eden est prises de coups de cœur, ou souhaite simplement s'amuser un soir. Elle est capable d'aimer, et chose étonnante, capable de tomber sous le charme, de son opposé total, comme de son reflet dans le miroir. De tomber amoureuse du meilleur policier, comme du pire connard des rues. Capable de jeter un regard dur, juste pour prouver que vous n'avez pas d'influence sur elle. Même si cela est totalement faux.

Elle connait le danger, mais il ne l'arrête que lorsque ses phobies sont en jeu. Elle est courageuse, cette chère Eden, un peu trop peut-être. Si elle voyait une agression dans la rue, elle n’appellerais la police, qu'après avoir tenté le moindre acte courageux possible.

Mais si derrière cette ardeur, se cachait une simple fille de 25 ans ?




   
JE SUIS COMME CA




Dans les rues de Londres, Eden marche d'un pas assez soutenu, ses cheveux roux battant la adjacence. Elle ne les attache jamais, étant plutôt fière de rentrer dans le cercle assez restreint, des vrais et purs roux, malgré les nombreuses remarques qu'on lui a souvent faite. Sa chemise est rarement cintrée, et en l'observant à la terrasse d'un café, on ne devine souvent sa très fine silhouette, que par les jeans moulant ses jambes, qu'elle porte tout le temps. A ses poignets, quelques bracelets brésiliens datant de son dernier voyage résistent encore et ce sont bien, les seuls bijoux qu'Eden a l'habitude de porter.

Pourquoi sort-elle en ville ? C'est une habitude. La rouquine ne reste que très rarement enfermée chez elle et préfère se rendre dans les divers cinémas de la capitale, visiter les dernière exposition, passer des heures dans une vieille librairie à cherche la perle rare, ou finir la nuit, dans les club du Centre, pour finalement rentrer à pieds chez elle.

Une fois le portail passé, les mêmes gestes se refont chaque jour. Sundra, sa chienne se met à aboyer, voyant son « mouton » revenir au troupeau après une petite escapade. Elle regarde rapidement si elle n'a pas de courrier, enfin, pour simplifier, une facture. Un pas léger, elle se rend à la cuisine pour lire le journal, et espérer trouver quelque chose à manger, oubliant souvent qu'un frigidaire n'est pas magique, et donc, ne se remplit pas seul.

Retirant rapidement ses cheveux qui valse dans l'entrée, Eden défait rapidement les boutons de son jean qu'elle laisse sur une chaise et se laisse tomber sur son bon canapé en cuir noir. Après quelques minutes, l'idée de répondre à ses derniers sms la prend, et dans la foulée, la jeune femme regarde les dernière informations du jour sur son ordinateur. Un thé et il reste deux options. Soit elle s'endort doucement là. Soit elle a encore assez de forces, pour sombrer dans les draps frais de son lit.



BEHIND THE MASK


Mon pseudo est Ashling, j'ai 17 ans et je suis disponible tout le temps quasiment. J'ai connu le forum grâce à la fondatrice. J'aime tout. Sinon, je ne bosserais pas dessus. D: et j'apprécie moins rien D:. J'aimerai ajouter que j'aime les kiwis. Et les cookies.


 
( c )  L E O R


Dernière édition par Eden C. Sullivan le Ven 22 Aoû - 21:45, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden C. Sullivan

Messages :
52
Date d'inscription :
10/08/2014


Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden] Empty

MessageSujet: Re: Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden]   Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden] EmptyMer 20 Aoû - 10:41

STORY OF MY LIFE


Glasgow, 1989.
Des cris résonnent dans une des maternités de la ville. On entend une petite arrivante de ce monde qui souhaite se faire entendre. Pourquoi ? Car à peine avait-elle vu le jour, que déjà, elle se retrouvait seule. La femme qui saignait encore et sortait du bloc de césarienne ne cherchait pas à tenir la petit fille dans ses bras, ni même à la voir. Déjà supporter ses cris lui étaient compliqué. Non, elle ne voulait pas de cet enfant, dont le père n'était même pas resté et avait préféré.

Hailey quitta l'hôpital sans sa fille, partant rejoindre son aimé. Son petit-copain. A seize ans, cette droguée ayant abandonné les études et sa famille, ne voulait pas d'un enfant à charge, cette petite fille n'était qu'un accident, James ayant tout simplement oublier de prendre ses précautions.

Jamais la fillette ne vit sa mère, ni son père. Et devant le berceau, les infirmières tentaient de trouver un beau nom, pour ce bébé. Une finie par trouver "Eden" dans le dictionnaire qui leur était autorisé. Un nom court, simple pour une petite fille dont le début de sa vie ne semblait pas se faire dans les meilleures conditions. Pourtant elle ne fut pas placée dans un foyer. Elle évita l'orphelina.







( c )  L E O R
Revenir en haut Aller en bas
 

Car dans le fond, tu ne cherches pas la banalité [Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Nice To Meet You
 :: Who Are You ?
-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser