AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherlock Holmes

Messages :
13
Date d'inscription :
23/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptySam 23 Aoû - 11:51

William Sherlock Scott Holmes


   
 
Shezza lorsqu'il est sous couverture, Sherly même s'il déteste ▬ 36 ans physiquement mais 8 ans d'âge mental ▬ Détective consultant, et le seul dans le monde ▬ Célibataire à vie ▬ Sherlocked ▬ Aucune, seul son métier à de l'intérêt à ses yeux ▬ PV ▬  FT Benedict Cumberbatch


 
Intelligent ▬ Manipulateur ▬ Égocentrique ▬ Asocial ▬ Froid ▬ Franc ▬ Téméraire ▬ Charmeur ▬ Versatile


   
MON CARACTÈRE DE COCHON




Rusé – Intelligent
Malin comme un renard. Si on devait comparé Sherlock à un animal, ce serait sans doute celui-ci qui ressortirait du lot, parce que Sherlock, c'est avant tout de la matière grise. Il ne s'arrête jamais de réfléchir et n'hésite pas à former des plans les uns à la suite des autres pour arriver à ses fins. Être aussi intelligent lui confère aussi le « don » de très vite cerner les personnes qui l'approchent. Bien souvent, il ne lui faut pas plus de quelques minutes pour connaître les motivations, mais aussi le passé, d'un de ses clients. Ce n'est pas pour rien qu'il est le seul détective consultant au monde. À vrai dire, il est sûrement un l'homme le plus intelligent de la capitale – du monde entier vous dirait-il – si on enlève son grand frère, Mycroft. Il a également une prédilection pour l'observation, ou plutôt, la déduction. D'une tâche de café, il est capable de retracer toute une journée.

Manipulateur - Charmeur
Parce qu'être malin comme un sage ne rend pas forcément honnête, Sherlock a un grand manipulateur. Ami ou ennemi, peu importe tant que ce soit lui qui mène la danse. Plus d'une fois, le détective a joué avec le cœur et le sentiment de ses proches. Bien sûr, il revendique que cela a toujours été nécessaire, mais il ne s'en cache même pas. En fait, il n'en a même aucun regret. Ses manipulations passent souvent par des techniques de charme. Même si l'homme est connu pour être un sociopathe, ça ne l'empêche pas d'avoir assimilé le comportement du commun des mortels. Alors, un sourire par-ci, un compliment par-là, parfois, ça fait des miracles.

Égocentrique
Ce n'est pas le fait d'être un brillant sociopathe qui fait de lui une tête à claques, c'est de le revendiquer. En effet, Sherlock a conscience de ses capacités, il sait que Londres a besoin de lui. Il est tout simplement un être exceptionnel que l'on ne rencontre qu'une fois dans sa vie si on n'a pas la chance de faire partie de Scotland Yards. Ce statut le flatte et il pense l'avoir grandement mérité. Ainsi, ce n'est pas rare qu'une remarque désobligeante sorte de sa bouche. Parce que s'il est intelligent, les autres lui paraissent souvent fades, et même stupides. Il ne se retient jamais de leur faire remarquer, ce qui peut parfois poser problème.

Asociale
Au fond, vous êtes peut-être fascinés par Sherlock Holmes, mais Sherlock Holmes n'est pas fasciné par vous. Il se revendique comme étant un sociopathe de haut niveau, ce qui n'est pas rien tout de même. Cela dit, il est plus autiste ou asociale que réellement sociopathe. Oui, il ne comprend les intérêts communs des gens ordinaires. La plupart des sentiments, il ne les ressent pas. Il vous fera pas mal de temps si vous souhaitez lui faire ressentir autre chose que l'excitation ou la frustration. En fait, vos tentatives seront vouées à l'échec. Peu de personnes ont une réelle emprise sur lui, et ça ne s'est pas fait en quelques jours. S'il ne comprend personne, la réciprocité est de mise. Ce n'est même pas sûr que John Watson sache comment il fonctionne. Jusque dernièrement, il n'avait d'ailleurs aucun ami. C'est seulement grâce au docteur qu'il découvre ce qu'est d'être une personne dans la foule, mais cela ne lui plaît pas de toute façon.

Capricieux
Un génie de 5 ans dans un corps de 36 ans. En fait, voilà la phrase qui résume Sherlock. Le plus jeune des Holmes fait beaucoup de caprices. Et il ne veut jamais céder. Sherlock a toujours le dernier mot, ce n'est jamais lui qui se plie à la volonté des autres, les autres s'adaptent à lui. S'il s'ennuie, il tirera dans le mur de son appartement jusqu'à ce que quelqu'un daigne lui apporter une occupation digne de ce nom. Comme un enfant, il ne se rend pas toujours compte des dangers qu'il traîne avec lui. Et lorsqu'il s'en rend compte, il s'en fiche éperdument.

Courageux
Sherlock n'a pas que des défauts. Il est un homme courageux, qui n'hésite pas à foncer dans la gueule du loup lorsque le jeu en vaut la chandelle. En fait, il tient rarement en place. Ce qu'il aime, c'est l'action. Son courage s'apparente plus à une tendance à être téméraire. Lorsque son corps n'est pas en mouvement, c'est son cerveau qui cogite. Il ne s'arrête jamais.

Curieux
Entant que détective, il faut savoir être curieux. Sherlock s'intéresse un peu à tout tant que ça ne touche pas les sciences humaines. Toutefois, la science est son thème numéro un. D'ailleurs, il s'applique à plusieurs expérimentations dans son propre appartement. Il tient même un blog avec tout un tas d'informations qui paraissent assez inutiles pour l'ensemble de la population planétaire. Mais ce genre de détails est essentiel dans son métier pour pouvoir mettre le doigt sur la vérité. C'est le plus petit des détails qui peut faire toute la différence.





   
JE SUIS COMME CA






Les journées de Sherlock sont anarchiques, catastrophiques ou désorganisées pour d'autres. Le moins que l'on puisse dire est que le détective ne sait pas vivre sainement. Souvent il se couche tard, très tard même. Mais tout dépend des jours. Avec lui, une journée ne ressemble jamais à une autre. Cela dit, il est assez rare qu'il se lève tôt. Sa vie n'est pas très équilibrée. Même si son métier l'amène souvent à se dépenser, d'ailleurs, il aime cet aspect-là, il ne mange pas réellement sainement. Aucune heure précise pour ça d'ailleurs, il lui arrive de déguster un repas à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Il lui arrive aussi d'en sauter, beaucoup même lorsqu'il travaille. Selon lui, la digestion ralentit ses capacités mentales. Si ce n'est pas sa logeuse qui lui prépare de quoi se nourrir, il file dans les restaurants aux alentours de Baker Street. Cuisiner ? Il n'a pas le temps ni la patience pour ça. Et puis, ce n'est pas une activité à la hauteur de ses compétences... Par contre, le thé, ça, il sait faire !

La clientèle se fait de plus en plus importante, avec des demandes très variées. S'il est vrai qu'il préfère de loin les histoires sordides qui impliquent un cadavre, Sherlock travaille sur toute sorte d'affaires tant qu'elle lui occupe l'esprit. Car s'il y a bien une raison de vivre, c'est tout simplement son métier. Rien n'est plus excitant que les énigmes et les mystères. Le jeune Holmes se considère même comme marier à son métier. Il est fier d'être le seul au monde à le pratiquer dans ses conditions. Il a conscience de la médiatisation de ses succès et de la fascination ambiante pour des faits plus ou moins personnels relatifs à sa personne. S'il n'apprécie que très peu les journalistes, il n'est pas du genre à se cacher. En fait, il sait même les utiliser à bon escient, sans même qu'ils ne s'en rendent compte.

L'ennui est son pire ennemi et il fait tout pour ne pas le subir, quitte à rendre dingue son entourage. Alors, il puise parfois, voire même trop souvent, dans des substances illicites pour ne pas devenir dingue – selon ses critères personnels de la folie. Il a goûté à toute sorte de drogue, de la nicotine à la cocaïne. Il a plusieurs fois essayé d'arrêter, mais c'est plus fort que lui lorsque son cerveau ne trouve plus d'enquêtes assez amusantes à son goût. Il a à son service tout un réseau secret qui lui fournit ce dont il a besoin. Ses multiples addictions restent sûrement le plus gros tabou autour de lui. Son entourage se voile la face quant à ses soi-disant efforts pour arrêter.

Mais maintenant qu'il a ce poste de professeur intervenant, Sherlock goûte à un mode de vie bien plus cadré, même si cela reste bien évidemment relatif. Il a des horaires à respecter... quand il les respecte bien sûr. Il n'est pas un professeur ordinaire. Ses conférences finissent souvent avec un auditoire poussé à bout, mais Sherlock a beaucoup de choses à transmettre. Toutefois, jamais il ne donnera tous ses secrets, il a bien trop à cacher.




BEHIND THE MASK


Mon pseudo est YRS, j'ai 21 ans et je suis disponible quasiment tous les jours à part exception. J'ai connu le forum grâce à un forum de pub. J'aime le design et le mélange des genres City/Sherlock/School et j'apprécie moins ma faiblesse xD. J'aimerai ajouter que j'aime les pommes !


 

( c )  L E O R



Dernière édition par Sherlock Holmes le Mer 3 Sep - 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock Holmes

Messages :
13
Date d'inscription :
23/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptySam 23 Aoû - 11:52

STORY OF MY LIFE


J'ai rencontré Sherlock Holmes. J'attendais ce moment avec impatience, cela fait des mois que j'ai essayé d'avoir un entretien avec, mais jusqu'ici, toutes mes tentatives avaient échoué. Si vous lisez régulièrement mon blog, vous savez que je suis fasciné par ce mystérieux personnage. Obtenir une interview de lui pour le journal de l'université serait aussi bénéfique pour mes études en journalisme. Alors, j'ai sauté le pas.
Tout a commencé, mardi matin. J'avais tout planifié. L'université dans laquelle le détective donne ses conférences n'est qu'à quelques kilomètres de chez moi. Il m'a suffi de m'y faufiler et d'assister à ce cours si particulier. Je ne vous ferais pas le détail de sa prestation dans cet article, ça n'en est pas le sujet et je compte me le réserver pour plus tard.
Ce moment de vérité avait été bien évidemment préparé en amont. Le but était de les intercepter à la fin du cours pour pouvoir m'entretenir avec lui. Holmes n'est pas du genre à accepter les interviews, même si elles sont demandées dans les règles de politesse. Je n'avais qu'à me faire passer pour un étudiant de la fac et tout serait parfait. Comme je n'aurais sûrement que peu de temps face à lui, j'avais fait quelque recherche sur sa vie. J'en ai appris beaucoup grâce à ça. Mais j'ai dû mal à démêler le vrai du faux... Voici le résumé de ce que j'ai pu trouver :

Sociopathe ou simple connard ? Sherlock Holmes est un mystère à lui tout seul. Déjà tout jeune, il a intrigué l'ensemble de sa famille et de ses camarades de classe. Sherlock n'était pas un enfant normal. Très tôt, ses parents se sont rendus compte que quelque chose clochait chez lui. Ses centres d'intérêt étaient totalement différents des autres garçons de son âge. Pas de football ni même de petite voiture. Au début, son intelligence est passée pour de la stupidité aux yeux de tout le monde et surtout de son grand frère, Mycroft Holmes. Sherlock était toujours à l'écart. On connaît son amour pour la science. Eh bien, il faut savoir qu'elle est arrivée très tôt. De toute évidence, le plus jeune des Holmes s'adonnait déjà à des expériences plus farfelues que les autres. Au cours de mes recherches, j'ai pu rencontrer les habitants du voisinage de Sherlock lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. C'est assez étonnant de voir qu'il a toujours été l'homme que l'on connaît... Enfin, presque. Étant jeune, les enquêtes étaient déjà une part importante de sa vie. Apparemment, il allait de voisins en voisins pour tirer des mystères au clair. Oh, bien sûr, ça n'avait rien des meurtres sur lesquels il enquête aujourd'hui, ça restait des mystères quotidiens. Mais il était bon à ça, dû moins, c'est ce que dit une ancienne vieille voisine qui a pu retrouver grâce à lui quelques objets de feu son mari. Et ça ne s'est pas arrêté. Plus il réussissait à toucher la vérité du doigt, plus il cherchait des mystères bien plus excitants. Même s'il n'était pas le gamin que tout le monde rêvait – il avait déjà quelques soucis au niveau de la sociabilité apparemment – il était assez aimé dans le quartier. Mais plus il grandissait, plus il se montrait froid et distant avec la population. Seul son chien, Barberousse avait le droit à ses caresses et son amour. Lorsque celui-ci est mort, le petit Sherlock fut anéanti, à ce que j'ai attendu dire. Cette nouvelle m'a assez surpris, je dois dire. Sherlock Holmes serait donc un ami des bêtes ? Là n'est pas la question.

Des années passèrent de la sorte et les résultats scolaires de Sherlock avaient l'air plutôt bon. Plus il réussissait à toucher la vérité du doigt, plus il cherchait des mystères bien plus excitants. La grammaire anglaise n'avait plus de secrets pour lui, mais il lui manquait de la culture générale, selon ses professeurs que j'ai pu rencontrer. Il était doué, même très doué, mais ne faisait aucun effort pour les matières qui n'avait pas d'intérêt à ses yeux. Certains de ses enseignants n'hésitent pas à dire qu'il était même surdoué, doté d'un QI supérieur à la moyenne de la classe. Ça ne serait pas étonnant d'ailleurs. Sa manie à décrypter les gens était déjà présente à cet âge. Cela lui a valu beaucoup d'ennui à l'époque. Ses camarades n'aimaient pas sa fâcheuse tendance à dire tout haut ce que chacun voulait cacher. Beaucoup ont voulu lui casser la figure d'ailleurs et ses parents étaient souvent convoqués.
La grammaire anglaise n'avait plus de secrets pour lui, mais il lui manquait de la culture générale, selon ses professeurs que j'ai pu rencontrer. J'imagine mal Sherlock étudiant, ses professeurs ont dû se tirer les cheveux avec lui. Enfin, c'est ce que je pensais. J'ai appris qu'il ne fréquentait pas assidûment les bancs de la fac, n'y allant que lorsqu'il n'avait rien de mieux à faire ou lorsque ça l'arrangeait. Étrangement, il était la coqueluche de ses camarades de classe. En fait, il les amusait avec sa capacité de déduction déjà bien avancée. Là aussi, il prenait plaisir à dire ce qui était pour lui l'évidence. Il suffisait d'aller voir Sherlock Holmes pour savoir qui avait fait quoi la veille. Ses professeurs, lorsqu'il daignait venir en cours, l'aimait moins. Il n'était pas rare d'ailleurs qu'il se fasse virer du cours. Pourquoi ? Mais parce qu'il n'hésitait jamais à partir sur des sujets qui embarrassaient les profs, sur leur vie privée notamment. Ou alors, il réfutait ce qu'on lui apprenait, souvent à raison en plus.

Ce n'est donc pas étonnant de savoir que Sherlock Holmes n'a donc même pas eu sa première année. En fait, il y a l'air qu'il n'a même pas pris la peine de se présenter aux examens. Je ne suis même pas sûre qu'il se souvienne des études qu'il a faites. Bref, Sherlock peaufinait déjà son projet de vie : être détective consultant. Son désir d'être pirate était dévolu, maintenant, il voulait être à son compte. Au début, il arpentait les rues de Londres à la recherche de clients. Petit à petit, et avec pas mal de difficultés au début, il se fit un petit nom. Quelques personnes venaient directement chez lui pour lui demander son aide. Son blog, certes pas autant consulté que son ami Dr Watson, a permis de lui donner une certaine renommée et visibilité. Franchement, j'ignore comment il pouvait payer un loyer avec cette activité. Surtout que Sherlock ne fait pas ça pour l'argent. S'il a une qualité, c'est bien celle-là. Il est tout sauf vénale. Cela-dit, je suppose que sa famille, notamment Mycroft, lui permettait de joindre les deux bouts.
Normalement, la police ne fait pas appel à des détectives privés. Alors comment Sherlock a pu se retrouver aussi proche de Scotland Yards. Mon enquête m'a mené à cette conclusion. L'inspecteur Lestrade s'est un jour trouvé sur une enquête particulièrement coriace. Une de ses connaissances savait qu'un homme du nom de Sherlock Holmes avait fait des miracles pour certaines personnes. De plus, il se trouvait que ce même homme traînait un peu trop sur la scène du crime. Personne ne voulait l'écouter. Ses idées et ses hypothèses n'avaient aucune valeur aux yeux des professionnels. Mais un jour, cette connaissance incita Lestrade a écouté ne serait-ce qu'une fois ce que Holmes avait à dire. Et il le fit. C'est depuis ce jour que Sherlock collabore avec la police londonienne. Ses déductions ont permis aux autorités de mettre la main sur le criminel. Lestrade a donc gardé sous le coude ce contact et en fait, il allait de plus en plus le voir pour un tas d'affaires. Pas forcément parce qu'elles étaient compliquées, mais surtout parce que Sherlock était fascinant et qu'il ne fallait surtout pas perdre un homme comme cela.

Cette première collaboration a permis à Sherlock de mener une vie encore plus excitante. Les portes du laboratoire de l'hôpital Saint Barts s'ouvrirent. Dorénavant, il pouvait mener des expériences scientifiques dans un cadre bien plus adéquates. Tout allait bien, si on peut dire. Le seul hic était les charges de loyer. Sherlock n'avait pas de quoi se payer un appartement à lui tout seul malgré ses multiples activités. Son erreur était de ne même pas demander de revenu de la part de la police. Sherlock ne se rend pas toujours compte de la difficulté de la vie, on dirait. Alors il parla de ce problème à une de ses connaissances qui lui suggéra de prendre un colocataire. Ce à quoi il répondit que personne ne voudrait de lui.
Pourtant, à peine quelques heures plus tard, cette même connaissance vint le trouver au labo avec l'homme qui changea sa vie.

Le Docteur John Watson. Au premier coup d'œil, Sherlock savait pourquoi il était là. Un ancien médecin militaire qui cherchait lui aussi une colocation. Si j'avais été le Dr Watson, j'ignore comment j'aurais réagi. Toutefois, il semble que celui-ci n'eut pas beaucoup d'hésitation à emménager avec cet inconnu. De là commença une coopération assez étonnante. On connaissait le Sherlock solitaire, et là une toute autre facette ressortait. Sherlock pouvait donc avoir un ami. Sur toutes les scènes de crimes, il se retrouvait à deux. Sherlock emmenait partout ce John. J'ignore aussi pourquoi. En tout cas, ensemble, ils firent des miracles. Vous vous souvenez de l'étude en rose ? Cette histoire de suicides en série ? Eh bien, c'est ensemble qu'ils trouvèrent le coupable : un conducteur de taxi. Vint ensuite une ribambelle d'enquêtes. La notoriété de Sherlock a explosé suite à sa collaboration avec le Dr Watson. De plus en plus de clientes débarqués à Baker Street. Mrs Hudson, la logeuse, n'a pas voulu m'en dire davantage pour préserver, selon ses dires, l'intimité du détective et du docteur. Je sais juste qu'elle a accepté de baisser le loyer pour les deux hommes dus fait que Sherlock l'a aidé à assurer l'exécution de son mafieux de mari. Oh, et elle ne supporte plus qu'il tire dans le mur à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit quand il s'ennuie.

Un homme comme Sherlock ne peut pas ne pas être inquiété. Des gens se sont donc mis sur son chemin, pensant le faire tomber, être plus malin que lui. Parmi eux, Richard Brooke, ou James Moriarty... Vous avez dû entendre parler de cette histoire. Cette histoire désastreuse qui mena Sherlock Holmes à sauter d'un building, à se suicider. Moriarty avait créé un mensonge, un mensonge si énorme qu'il ruinait la vie de Sherlock. Il avait fait du détective un pantin. Aux yeux de toute l'Angleterre, Sherlock était à présent un menteur. Il aurait créé le personnage de Moriarty et toutes ses enquêtes pour paraître comme un homme d'exception. Il avait fallu des années à Sherlock pour prouver qu'il était un être à part, et il a fallu que quelques jours à Moriarty pour ruiner tout ça.
On a sûr plus tard que Richard Brooke menaçait les proches de Sherlock et que s'il avait sauté, c'était aussi pour leur sauver la vie. Sa mort fut un choc pour tout le pays. L'homme à la casquette n'était plus. Je dois dire que je faisais partie de ces gens qui croyaient encore en lui. J'ai eu des doutes mais une fois Richard Brooke démasquée, on savait qu'il était mort en vain.
Sherlock Holmes mort... ou peut-être pas tant que ça. Deux ans... Deux longues années. Qu'a-t-il fait pendant ces années ? Où était-il passé ? Comment a-t-il survécu ? Toutes ses questions, je suis dans le regret de ne pas avoir de réponse. J'ai ouïe dire qu'il s'était dirigé vers les pays scandinaves pour démanteler tout un réseau. Le duo Holmes et Watson n'existaient plus à présent. Et c'est peut-être ce qui est le plus regrettable. Et si vous voulez mon avis, c'est ce qui lui a fait le plus mal...
Mycroft Holmes est parti le rechercher, il a ramené son frère en Angleterre et Sherlock a fait son retour à Baker Street.
Il était temps de reprendre les enquêtes, mais les problèmes n'étaient pas tout à fait fini. John Watson allait se marier. Rien ne serait plus comme avant pour les deux hommes. Oui, j'exagère peut-être, mais au fond, je suis sûr que tout ça n'est pas anodin. Malgré tout, Sherlock devait aussi faire face à une ultime menace. Le sort de cette aventure a circulé dans beaucoup de média : Sherlock a tué un homme. Magnussen. Il semble que ce requin ait été en possession d'informations compromettantes pour le couple du Médecin. Pour un sociopathe, c'est assez étrange, vous ne trouvez pas ? Si des rumeurs sur les Holmes et Watson ont fuité, ce n'est pas pour rien, j'en suis persuadé. Bien sûr, je ne suis plus dans la simple description des faits, mais si Holmes a une faiblesse, elle réside dans ce docteur. Et ça, Magnussen l'avait compris. À cause de ce meurtre de sang-froid, le Royaume-Uni a failli perdre un de ses éléments les plus intelligents. Mais vous savez la suite n'est-ce pas : « Did you miss me ? »

Mon exposé du passé de Sherlock Holmes s'arrête ici, maintenant, je peux vous parler de ma rencontre. En fait, celle-ci a été assez expéditive. Au premier coup d'œil, il a su que je n'étais pas un étudiant de cette fac, et il savait ce que je venais faire. Il m'a bien fait comprendre qu'il n'aimait pas les journalistes et que de toute évidence, ce boulot l'ennuyait au plus au point. Mais il avait l'air assez amusé aussi... Je ne sais par quoi. Peut-être que le retour de Moriarty le met en joie ? Alors oui, en fait, je n'ai presque rien pu retirer de cette rencontre, mais je peux vous assurer que ce que l'on dit sur lui dans la presse est plutôt vrai. Du moins, en ce qui concerne ces compétences. Ça ferait presque peur.




( c )  L E O R


Dernière édition par Sherlock Holmes le Mer 3 Sep - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia K. Keller

Messages :
68
Date d'inscription :
29/05/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptySam 23 Aoû - 12:46

Un nouveau sherlock ! Bienvenue parmi nous et merci de ton inscription.
Bon courage pour ta fiche et si tu as besoin de quoique ce soit le staff est a ta disposition donc n'hésite pas a nous contacter.
Revenir en haut Aller en bas
Reed Fehrenbach

Messages :
46
Date d'inscription :
21/08/2014
Localisation :
Londres


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptySam 23 Aoû - 16:30

Un nouveau Sherly ♥️ Very Happy
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Moran

Messages :
113
Date d'inscription :
10/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptySam 23 Aoû - 17:06

Bienvenue parmi nous Very Happy

N'hésites pas si tu as des questions ^^
Revenir en haut Aller en bas
John H. Watson

Messages :
38
Date d'inscription :
05/07/2014
Localisation :
Londres


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyDim 24 Aoû - 3:22

Bienvenue  Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 3044252732  Bonne chance pour ta fiche!


not haunted by the war
you miss it ✻  you are addicted to a certain lifestyle. you’re abnormally attracted to dangerous situations and people…so is it truly such a surprise that the woman you’ve fallen in love with conforms to that pattern?
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock Holmes

Messages :
13
Date d'inscription :
23/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyLun 25 Aoû - 18:56

Merci beaucoup à vous tous Smile

Il n'y a pas de soucis si je finis ma fiche en fin de semaine ? J'ai quelques imprévus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Moran

Messages :
113
Date d'inscription :
10/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyLun 25 Aoû - 19:04

Non, pas de soucis, ne t'inquiètes pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock Holmes

Messages :
13
Date d'inscription :
23/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyVen 29 Aoû - 18:02

Merci, la fiche arrive finie ce week-end au plus tard Smile
Revenir en haut Aller en bas
John H. Watson

Messages :
38
Date d'inscription :
05/07/2014
Localisation :
Londres


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyMer 3 Sep - 2:07

No stress Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 3044252732


not haunted by the war
you miss it ✻  you are addicted to a certain lifestyle. you’re abnormally attracted to dangerous situations and people…so is it truly such a surprise that the woman you’ve fallen in love with conforms to that pattern?
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Moran

Messages :
113
Date d'inscription :
10/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyMer 3 Sep - 14:04

Et bien *w* Tout est parfait pour ma part *w* J't'envoie un Admin le plus vite possible pour ta validation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia K. Keller

Messages :
68
Date d'inscription :
29/05/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyJeu 4 Sep - 18:13



Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Tumblr_inline_mw3i14q9W11qayf0b
Félicitations, tu es validé(e) !



Bonsoir, je m'excuse pour le retard mais avec la rentrée...
Bon en tout cas j'ai vraiment été séduite par la forme dont tu as présenté l'histoire c'est une très bonne idée ! Comme mon collègue je suis d'accord tout y est pour une validation. Donc c'est avec plaisir que je te valide pour devenir un des noooooootres. Have fun et fais nous rêver avec Sher' Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 2623025123

Bienvenue parmi nous



Te voilà validé(e), maintenant que tu as le feu vert de l'équipe administrative n'oublie pas d'aller recenser ton avatar ici. Tu peux également faire une demande de logement ou une demande de métier par là. N'hésite pas à poster ta fiche de liens dans cette section. Ton personnage a également la possibilité de se créer un compte twitter, instragram et autre la partie réseaux sociaux Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 2623025123 Have fun little brain Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 1417357227
THE GAME IS NEVER OVER


( c ) L E O R
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock Holmes

Messages :
13
Date d'inscription :
23/08/2014


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. EmptyJeu 4 Sep - 22:16

Merci Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. 2356529650
Contente que ça vous ai plus Smile
Revenir en haut Aller en bas


Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

MessageSujet: Re: Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.   Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sherlock Holmes // I’m not a psychopath. I’m a high-functioning sociopath. Do your research.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Nice To Meet You
 :: Who Are You ?
-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser