AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 14:02

Deborah Cheryl Bloodrush



Debbie ▬ 33 ans ▬ Professeur de littérature ▬ Célibataire ▬ London Citizens ▬ Hétérosexuelle ▬ Inventé ▬ FT Natalie Portman


Enjouée▬ Sociable▬ Intelligente ▬ Passionnée▬ Obnubilée par la perfection▬ Têtue (trop ?)▬ Maladroite▬ Énergique▬ Impatiente


MON CARACTÈRE DE COCHON



Enjouée : Deborah aime vivre. Et ça se voit. Contrairement à son grand frère, elle applique au quotidien la notion de « Carpe Diem ». Concerts, cinéma, restaurants, boîtes de nuit, sorties en tous genres, seule ou accompagnée, elle occupe son temps du mieux qu’elle peut entre un métier qui la passionne et des amis peu nombreux mais fidèles. Elle chantonne dans la rue, danse seule dans son appartement, raconte sa vie à des gens blasés, tente sans cesse de nouvelles activités.

Sociable : elle peut paraître guindée par son port de tête altier et son sourire poli mais ce n’est pas vraiment le cas. Elle est capable de se lier avec quasiment n’importe qui par sa gentillesse naturelle mais les vrais amis, ceux qui savent voir la part d’ombre en cette femme lumineuse se font plus rares mais particulièrement dévoués. Son franc parler n’est pas toujours apprécié par ses interlocuteurs mais c’est une femme qui dit ce qu’elle pense.

Intelligente : Debbie est intelligente. Certainement pas autant que son grand frère mais tout de même ! Par contre, c’est une vraie littéraire, pas le genre de femme à découvrir un vaccin contre le cancer ou une nouvelle contraposée au théorème de Pythagore. Non, au collège, au lycée et même à l’université, elle excellait en langues, étrangères ou non. Elle parle d’ailleurs couramment anglais, français et espagnol. Cependant, comme beaucoup d’enfants précoces, son écriture a toujours été illisible malgré tous ses efforts pour s’appliquer.

Maladroite : aaaaah, la maladresse… La jeune femme à la tremblote et fait toujours tomber ses affaires. Le pire, c’est qu’elle voit au ralenti ce fameux vase appartenant à ses parents glisser de ses mains pour aller se fracasser violemment contre le parquet mais elle n’a pas le temps de faire un geste que l’irréparable est déjà arrivé. Elle a beau être extrêmement maniaque, elle perd sans cesse ses affaires. Ses clés, son sac à main, son téléphone, son chéquier, son portefeuille, son écharpe… Une fois, elle a même perdu sa voiture. Sois dit en passant, elle est nulle de chez nulle en informatique. Et qui en fais les frais ? Son frère, pardi ! « Allô Warren ? Comment on fait copier coller ? … Oh ! J’ai renversé du café sur mon ordinateur et il ne se rallume plus ! … Warren ? Allô ? » Enfin, vu le nombre de fois où elle perd son ordinateur, on ne peut pas dire qu’il lui soit très utile.

Obnubilée par la perfection : Deborah ne supporte pas l’échec, elle a par ailleurs horreur de la compétition. Elle veut toujours que tout soit parfait, sa vie, son emploi du temps, son corps… Elle est toujours en train de calculer le temps que lui prendra chaque action, élaborant l’emploi du temps de sa journée. Avoir une vie réglée, minutée, ça la rassure.

Passionnée : par quoi, me demanderez-vous ? Son métier, pardi ! La littérature est l’une des choses qu’elle aime le plus, depuis toute petite. S’enfermer des heures pour bouquiner, écrire des pages et des pages d’histoires qui germent dans son esprit comme des fleurs tenaces, voilà une chose qui plaît à la jeune femme. Fervente lectrice de tous les livres de son frère, elle ne loupe jamais une occasion de l’emb.. Euh, de le conseiller. Par ailleurs, elle a toujours rêvé de faire publier un de ses livres mais ça n’a jamais fonctionné.

Angoissée : Debbie est une grande stressée. Il ne se passe pas une journée sans qu’elle se fasse du souci, par rapport à son boulot, ses amis, sa famille, son loyer… Tous les prétextes sont bons pour angoisser, selon elle. Le soir, elle met au moins une heure avant de s’endormir tellement elle est préoccupée. Elle prend souvent des somnifères mais essaie quand même de s’en passer à cause de l’accoutumance.



JE SUIS COMME CA



La vie de Deborah est réglée comme du papier à musique. Le matin, elle se lève à six heures et demie, elle prend un petit déjeuner (le plus souvent une pomme et des toasts beurrés), se lave, s’habille, file au lycée où elle donne ses cours, mange une salade (dont la recette change chaque jour) au déjeuner, reprend le travail puis rentre chez elle. Ses soirées sont aussi bien réglées. Le lundi c’est salle de sport, le mardi, mercredi, jeudi et dimanche, correction de copies et préparation de ses cours et elle emploie le vendredi et le samedi aux sorties. Les weekends sont employés à aller voir son frère, faire du shopping, des visites, des recherches…
Ce genre de quotidien routinier la rassure, elle se sent en sécurité. Une fois par mois, elle va voir son psychiatre afin de vérifier que tout va bien et d’obtenir une nouvelle ordonnance pour ses troubles du sommeil.

Lorsqu’elle ouvre la porte de son appartement, à part son poisson rouge nommé Régis, personne ne l’attend, ni compagnon ni enfants. Lorsqu’elle se sent seule pour travailler, elle allume la télévision ou la radio pour avoir une compagnie.
En tant que maniaque de la propreté et du rangement, chaque objet a sa place bien précise et tout est parfaitement propre chez elle. Elle ne tolère pas quand on déplace un seul de ses bibelots et peut entrer dans une colère noire absolument terrifiante.

Elle a la manie de se ronger les ongles quand elle est angoissée ou quand elle réfléchit. Elle a tout essayé pour arrêter, le vernis acide ou la moutarde mais rien n’y fait, elle ne peut pas s’en empêcher.


BEHIND THE MASK


Mon pseudo est Carloche, j'ai quinze ans et je suis disponible les week-ends en période scolaire et assez souvent pendant les vacances (5/7 jours je crois). J'ai connu le forum grâce à Amai alias Warren. J'aime le chocolat *pan* et le contexte du forum et j'apprécie moins les légumes *repan* pas grand-chose x). J'aimerai ajouter que ma réaction mentale quand Amai m’a envoyé le lien du forum a été “ FYGVUIHODGHJIZ Un forum sur Sherlock *.*”



( c ) L E O R


Dernière édition par Deborah C. Bloodrush le Mar 26 Aoû - 12:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 14:03

STORY OF MY LIFE

Il y’a environ une semaine, lors de mes récurrentes insomnies, l’idée d’écrire le récit de ma vie m’est venue. Pas pour en faire un livre dégoulinant de sentiments niaiseux à propos de mon anorexie, ça non. Je verrais bien où ça va me mener. Mais, commençons par le commencement. Je suis née en 1981 à Londres, petite dernière d’une famille de quatre enfants, Robert, Jacklyn et Warren, âgés, à ce jour, de quarante quatre, quarante deux et trente neuf ans.
J’ai vécu une enfance tranquille, entre l’école, mes amies, ma famille et les livres. J’ai appris à lire toute seule à l’âge de cinq ans et la lecture devint une passion dévorante, je ne pouvais plus m’en passer, dévorant plus d’un bouquin par semaine, bouquins qui passèrent de vingt à cinquante puis cent, cinq cent à mille pages au fil des années.

Mais, à l’adolescence, de multiples choses changèrent. Je me sentais écrasée par mes ainés, tous brillants dans leurs études alors que je l’étais moins. J’étais dépassée par les exigences que je m’imposais. Je voulais tout contrôler mais je n’y arrivais pas. Et comme si ça ne suffisait pas, mon corps a commencé à se transformer, éclipsant ma silhouette androgyne de petite fille pour des hanches plus larges, des cuisses, des seins, des fesses. Je n'ai pas pu le supporter. Je ne pouvais même plus me regarder dans un miroir. J'ai arrêté la junk food. En un mois, j'ai perdu un kilo. Il m'en fallait plus. J'ai arrêté la viande et le poisson. Puis, les matières grasses. Je ne mangeais plus que des salades, des fruits, des légumes. Le chiffre de la balance ne cessait pas de dégringoler, pourtant, je me trouvais toujours aussi énorme. J'ai fait beaucoup de sport mais ce n'était pas assez. J'ai sauté des repas, prétextant des goûters copieux. Je n'étais toujours pas mince. Mes règles se sont arrêtées. Mes cheveux tombaient par poignées. J'ai commencé à avoir des absences, des malaises. Mais personne ne le voyait. Mes parents travaillaient beaucoup, mon frère ainé et ma grande sœur étaient partis depuis longtemps et Warren était… Comme il est. Je fuyais les vestiaires du gymnase. À quinze ans, l'âge où les filles sont jeunes et belles, j'ai fait un malaise en classe. À l'hôpital, une psychologue a mis un mot sur ce qui me détruisait. L'anorexie. J'étais carencée en fer, magnésium et j'en passe. Les médecins et moi avons conclu un pacte. Je devais prendre dix kilos si je voulais rentrer chez moi. Pendant un mois, j'ai été alimentée grâce à un tuyau de mon nez jusqu'à mon estomac. Je n'y arrivais pas seule. Je n'y arrivais plus.

Si j'étais une bonne fille et que mangeais sans caprices j'avais le droit d'avoir une visite par semaine. Au contraire, si je me faisais vomir dans le lavabo, j'en étais privée. De toute façon, personne ne venait me voir. Mes parents, Jacklyn et Robert ne venaient pas me voir, je ne sais pas si c’était par honte ou par manque de temps. Warren avait trop peur de sortir. Je le comprenais. Mes amies du lycée m'ont oubliée. J'ai été remplacée par une certaine Trisha, une blonde guindée. Je suivais des cours par correspondance, essayant de combattre l'ennui. J'ai rencontré une fille fabuleuse, Melody, âgée d'un an de plus que moi et souffrant d'obésité morbide. Nous sommes devenues inséparables. "

À mes dix sept ans, j'ai enfin pu sortir. J'ai perdu deux putains d'années dans cet hôpital. J'ai fait mon sac, laissant mon amie derrière moi. J'étais toujours maigre mais pas squelettique. Les gens me dévisageaient dans la rue, se glissaient des commentaires désobligeants tels "T'as vu cette fille comme elle est maigre....". Ils se croyaient en sécurité. Mais je savais lire sur les lèvres et entre les lignes. Quand je suis rentrée chez moi, l'ambiance était étrange. On me regardait de travers. Je me sentais étrangère. Je suis allée voir directement mon grand frère, Warren et je l’ai serré dans mes bras, lui disant à quel point il m'avait manqué, snobant mes parents. Eux, ne m'avaient pas manqué.

L'hôpital m'a changée. J'ai perdu deux années alors j'allais vivre à fond celles qui me restaient. Dès que je l’ai pu, j’ai commencé à me louer un appartement. Étudiante pour être professeur de littérature, je sortais presque tous les soirs. Je tentais d'entraîner mon frère dans mes escapades nocturnes à coups de regards pleins de larmes mais il n'a jamais voulu. Il était si seul tandis que ma vie sociale carburait à plein régime. J'ai fini par avoir mon diplôme avec les honneurs et je suis allée travailler dans un lycée. Je voulais créer des vocations en devenant le genre de prof qu'on n'a qu'une seule fois dans sa vie. Les élèves m'adoraient. Les surveillants moins. Une femme qui tutoie ses élèves et qui se fait appeler Debbie, c’est étrange. J’ai pris le poste d’une dame distinguée, froide et brute au décoffrage. Je donnais mes cours avec passion. Cependant, on ne m’a pas virée parce que ma classe avait une bonne moyenne. Je travaille toujours là bas d’ailleurs.

L’une des personnes les plus importantes pour moi n’est autre que mon grand frère, Warren. Il est vrai que je le materne un peu (un peu trop ?) mais je me fais beaucoup de soucis pour lui, il ne sort quasiment jamais, n’a pas d’ami(e)s, ne mange pas équilibré et n’a personne dans sa vie. Ça me rappelle d’ailleurs une conversation que nous avons eu il y’a peu…

« - Allez, c’est décidé, je vais te trouver une copine encore plus belle et intelligente que moi ! Je sais que ça ne va pas être facile mais je suis sûre que je peux y arriver !
-… Pitié…
- Quoi ?
- Mais j’suis bien tout seul…
- C’est comme le camembert.
- Hein ?
- Au début, tu achètes une sous marque. Juste pour goûter. Une espèce de truc chimique garanti prix le plus bas. Et puis tu finis par la trouver bonne cette sous marque, tu t’en contentes car tu ne connais que ça. Mais un jour, tu vas découvrir, LE camembert, par hasard, comme ça, un camembert très cher, importé directement de France et là, ce sera une révélation, tu ne pourras plus jamais vivre sans et tu te rendras compte que ta sous marque est dégoutante.
- … Certes ?
- Tout ça pour te dire que tu penses que tu es bien tout seul juste parce que tu ne connais pas la vie de couple, voilà tout. »

Ce jour là, je crois qu’il m’a trouvée étrange.

Il y’a une question que ma sœur se pose mais qu’elle n’osera jamais me demander. « Quand-est-ce que tu te maries ? » Je ne saurai pas quoi lui répondre. En tant que spécialiste des relations catastrophiques, je n’arrive pas à rester en couple plus de six mois. Et je ne m’imagine pas finir ma vie auprès d’un homme, avec trois enfants, des tonnes de petits enfants, une grande maison et un chien. J’aime l’organisation mais j’ai mes limites.

… Il est trois heures du matin. J’ai déjà beaucoup écrit. C’est fou comme je perds la notion du temps quand je suis accoudée à mon bureau. La passion de ce que je fais, sans doute.



( c ) L E O R


Dernière édition par Deborah C. Bloodrush le Mar 26 Aoû - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warren H. Bloodrush

Messages :
25
Date d'inscription :
22/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 14:25

Soeurette n'amûûûr !
Quoi, je suis pas encore validé... Duh.
*kidnappe Debby* o3o
Revenir en haut Aller en bas
Reed Fehrenbach

Messages :
46
Date d'inscription :
21/08/2014
Localisation :
Londres


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 14:33

Mais c'est-y pas la sublime Natalie Portman 8D
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 14:39

Merci beaucoup ! Woui c'est bien elle ^^ (avec Johnny Depp comme grand frère, quelle famille de canons xD)
Et retourne faire ta fiche, vilain grand frère ! *se fait kidnapper OAO*
Revenir en haut Aller en bas
Eden C. Sullivan

Messages :
52
Date d'inscription :
10/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 16:28

Carloche !!!
J'adore ton vava ! Et même si je suis absente, je suis cette famille de près !
Et j'exigerai un lien !
(Ash)

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 16:30

Merci, c'est Warren qui l'a fait o/
Et tu auras ton lien, t'en fais pas o/
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Moran

Messages :
113
Date d'inscription :
10/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 18:47

Bienvenue parmi nous ! N'hésites pas si tu as des questions et bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
John H. Watson

Messages :
38
Date d'inscription :
05/07/2014
Localisation :
Londres


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyDim 24 Aoû - 23:40

Bienvenue, je te souhaite une rédaction inspirée  I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 1417357227 


not haunted by the war
you miss it ✻  you are addicted to a certain lifestyle. you’re abnormally attracted to dangerous situations and people…so is it truly such a surprise that the woman you’ve fallen in love with conforms to that pattern?
Revenir en haut Aller en bas
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyMar 26 Aoû - 12:54

Merci beaucoup :3
Revenir en haut Aller en bas
Jazzlynn R. Grey

Messages :
37
Date d'inscription :
29/05/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyMar 26 Aoû - 13:15



I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Tumblr_inline_mw3i14q9W11qayf0b
Félicitations, tu es validé(e) !



J'aime beaucoup Debbie garde moi un lien au passage I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 2623025123
Pas de soucis quant à ta fiche et je suis d'accord le camembert C'EST LA VIE I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 2623025123 I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 1417357227 J'ai hate de voir ce que vous allez nous faire en RP les deux Bloodrush ! I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 2356529650
Je te souhaite officiellement la bienvenue. Tu peux désormais profiter à fond du forum I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 1940059051

Bienvenue parmi nous



Te voilà validé(e), maintenant que tu as le feu vert de l'équipe administrative n'oublie pas d'aller recenser ton avatar ici. Tu peux également faire une demande de logement ou une demande de métier par là. N'hésite pas à poster ta fiche de liens dans cette section. Ton personnage a également la possibilité de se créer un compte twitter, instragram et autre la partie réseaux sociaux I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 2623025123 Have fun little brain I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 1417357227
THE GAME IS NEVER OVER


( c ) L E O R
Revenir en haut Aller en bas
Deborah C. Bloodrush

Messages :
13
Date d'inscription :
24/08/2014


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie EmptyMar 26 Aoû - 13:18

WOUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII \O/ *danse de la joie* Merci beaucoup et pour le lien, ce sera avec plaisir :3 Et oui, VIVE LE CAMEMBERT \O/ I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie 1417357227
Revenir en haut Aller en bas


I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie   I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ♫ Debbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Nice To Meet You
 :: Who Are You ? :: Les Fiches Validées
-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser